Le Tampon

C'est sans aucun doute la ville la plus coquette de La Réunion. Les jardins fleuris ainsi que les belles villas créoles attirent au Tampon de plus en plus de sudistes désirant y habiter pour avoir le privilège de bénéficier d'un climat agréable toute l'année.

Avec plus de 76 000 habitants répartis sur 18 030 hectares, le Tampon est la quatrième commune de l'île en population et en superficie. Si elle n'a pas d'accès à la mer, elle

bénéficie en revanche de tous les étages climatiques, de 400 à plus de 2 000 mètres d'altitude, et d'une très grande diversité de paysages et de micro-climats lui conférant un avantage certain en matière d'agriculture, d'élevage et de tourisme.

La commune s'étale sur les pentes qui descendent de la Plaine des Cafres vers l'océan. Elle est encadrée au nord-ouest par le Bras de la Plaine et au sud-est par la Rivière des Remparts. Les communes limitrophes sont :

- Au nord, Saint-Benoît.
- Au sud, Saint-Pierre.
- A l'est, La Plaine des Palmistes, Sainte-Rose, Saint-Jospeh. - A l'ouest, Entre-Deux.

L'habitat se répartit entre un centre ville sans cesse en extension et une multitude de petits villages ou de hameaux, de moyenne campagne ou de haute montagne, dont la diversité est le meilleur atout. Avec les nouvelles facilités de déplacement, la commune est devenue centre résidentielle permanent.

La commune du Tampon avec ces équipements scolaires, théâtre, est devenue le centre culturel du Sud de l'île. Le modernisme gagne chaque jour du terrain avec les industries de pointe, tandis que l'artisanat traditionnel est revalorisé par le biais de grandes manifestations.

Le tampon s'arroge fièrement le titre de capitale mondiale du géranium. La ville est un passage obligée sur la route du volcan par la Plaine des Cafres, qui servit autrefois de refuge aux esclaves fugitifs venus de la côte. La plupart des villages de la Plaine des Cafres, ponctuant la route qui traverse l'île, sont désignés par la distance qui les sépare de la mer. Le trentième est le dernier village baptisé de cette façon avant la plaine des Palmistes.